0215

glissement ontologique.

Si la fonction de la forme langagière équivaut au rapport du langage et du mental et que ce dernier équivaut au rapport du moral et du non-moral, nous pouvons, par la même opération du bien en en rapport au mal (B/M) en arriver à la conclusion de la vérité analytique ou conceptuelle que la négation du rapport langage selon le mental (Langage/Mental) implique contradiction.

si la fonction de la forme langagière [ f = (Forme Langagière) ] équivaut au langage/mental et que cette dernière équivaut au rapport du moral sur le non-moral, il est possible de poser comme équation que (Langage/Réel) =  (Moral/¬Moral)

Aisni,

1° Le langage est le fondement du rapport moral

2° Le langage est le fondement du rapport cogitatif

La négation de la fonction [ f = ¬(Forme Langagière) ] équivaut aux équations subséquentes.

1° f = ¬ (FL) = ¬(Langage/Réel)

2° f  = ¬ (FL) = ¬(Moral/¬Moral)

Si, tel que postulé le rapport du bien au mal équivaut au respect et que, par déduction «logébrique» l’on obtient que le ¬Respect = 1 (donc que le non-respect est entier), nous pouvons suivre la même logique dans les équations des deux fonctions.

¬(langage/Réel) = ¬(moral/¬moral)*

=>¬(langage/Réel) = ¬(moral/¬moral)

=>¬langage/¬Réell = ¬moral/¬(¬moral)

=>Langage/Réel = ¬moral/moral

=>Langage/Réel = ¬

Donc, il y a négation. La confusion entre le langage et son rapport au réel, en tant qu’il en émane et qu’il y renvoi, et le moral sur le non moral sont toutes deux une contradiction et le problème de la survenance est un débat vide.

Il est à déterminer si une fonction réfère absolument à une courbe telle que la courbe de la forme langagière s’exprimerait ou si elle est une fonction axiologique. Si tel est le cas, il faut, de un, déterminer l’axiome, puis, déterminer si, dans son irrelativité, elle se dessine une fonction.

*dans l’équation ¬(1/2), il faut considérer qu’il s’agit de ¬1/¬2 en tant que que la négation du 1 est en rapport à la négation du 2 (reste à déterminer cette foutu logébrication qui commence à me tripatouiller l’esprit un p’tit peu)

à voir

Blake

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s