Fracture

Publié le

Mal2

 

 

Aucun os de mon corps ne porte cicatrice et pourtant, je fus brisé.

Du fond de cette urne fissurée où mes cendres reposent,

je reste, craignant que l’eau ne balais le peu qui me subsiste.

Ce torrent quotidien n’atteint point mon refuge de subterfuges,

sa seule mouvance m’apparaissant envahissement et qu’elle ne sied point à ma condition.

Je ne cherche plus les remous car mes méandres me chavirent,

or si la rosé d’un matin pouvait de nouveau s’y infiltrer,

le germe vivace reprendrait racine.

Blake

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s